PROCÈS-VERBAL DE LA REUNION ET EXTRAITS DE LA PLATE-FORME
Documents du Congrès de la SOUMMAM du 20 AOÛT 1956

Par La Rédaction
Publié le 26 sep 2017

De la réunion du 20 Août 1956, des responsables de l’Oranie, l’Algérois, et le Constantinois.

MEMBRES PRESENTS :

• BEN M’HIDI, représentant de l’Oranie, Président de séance.
•    ABANE, représentant le F.L.N, secrétaire de séance.
•    OUAMRANE, représentant l’Algérois.
•    KRIM, représentant la Kabylie.
•    ZIGHOUD, représentant le Nord-Constantinois.
•    BENTOBAL, Adjoint de ZIGHOUD.
MEMBRES ABSENTS
•    BENBOULAID, Représentant les Aurès-Nememchas.
•    Si CHERIF, représentant le Sud (excusé après avoir adressé son rapport à la réunion.)

ORDRE DU JOUR :

1 - Raisons et objet de la réunion :
2 - Compte-Rendu :
a - Organique : Découpage, structure, P.C.
b - Militaire : Effectifs, Unités, Composition, Armement.
c -. Finances : Recettes, Dépenses, Caisse.
d - Politique; Etat d’esprit des Combattants et du peuple.
3 - Plateforme politique.
4 - Uniformisation :
a - Organique, découpage, structure, mutations, P.C.
b - Militaire, Unités, Grades, Insignes, décorations, soldes et allocations familiales.
c - Politique, les Commissaires politiques et leurs attributions.
d - administration; Assemblées du peuple.
-    Le F.L.N.: Doctrine, Statuts, Règlement intérieur, les organismes de direction C.N.R.A.- C.C.E. et Commissions.
•    A.L.N. : Terminologie (Moudjahid, Moussabil, Fidaï ), Phase  actuelle, extension et développement offensif.
•    Rapport F.L.N. - A.L.N.    Rapport intérieur-extérieur, la
Tunisie, le Maroc, la France.
•    Matériel.
•    Calendrier de travail : Militaire, politique, Matériel, cessez-le- feu, Négociations, O.N.U., Gouvernement Provisoire.
•    Divers : Kabylie - Aurès, etc.

SEANCE OUVERTE A HUIT HEURES - OBJET ET RAISONS DE LA REUNION Exposé de BEN M’HIDI et ABANE.

- COMPTE-RENDU :

a : Zone 2 : Rapport  écrit, lu par ZIGHOUD
Effectif actuel : Moudjahidines :  1669
Moussabellines : 5.000
Armement : 13 F.M., 325 fusils de guerre, y compris les mitraillettes, 3150 fusils de chasse.
Finances : 203.500.000 de Frs.
Etat d’esprit des combattants & du peuple : satisfaisant.
b : Petites zones, elles -mêmes divisées en dix régions divisées à leur tour en 30 secteurs.
Effectif au départ du ler Novembre 1954 : 450 Moudjahidines; en caisse un million de francs.
Effectif actuel : Militants F.L.N : 87.044
Moussabillines : 7.470
Moudjahidines : 3.100
Les unités : Le groupe commandé par un sergent (Arif ) se compose de 10 à 20 hommes. 3 groupes forment une section
• commandée par un Adjudant ( Moussâad ).

Limites de la zone : Jijel - Sétif - Bordj Bouarreridj - M’sila -Aumale - Ain Bessem - Palestro - Ménerville - Méditerranée.
Armement : 404 fusils de guerre, 106 mitraillettes, 8 fusils-mitrailleurs, 4 F.M.Barts,4 F.M.24/29, 4425 fusils de chasse.
Finances : En caisse 445 millions de francs.
Observations : actuellement rentrée mensuelle moyenne de 110 millions de francs. Dépenses mensuelles moyennes de 55 millions de francs. Reste à verser : 55 millions de francs.

Etat d’esprit du peuple et des combattants :

Très bon, mais inlassablement tout le monde nous demande des armes, le peuple est solidaire et participera le cas échéant à un soulèvement général.
Le cas des Harkas des Ourabahs et ralliement des populations des douars Iriche et Draâ-El-Mizan. Le cas des Harkas d’Ourabah, problème en voie de solution. Le cas des douars Iriche, douar Méssaliste ratissé par les nôtres. Une partie du douar a effectivement demandé la protection de la France. Cas de douar Mezlioua-Draâ-El-Mizan : douar qui a été toujours réfractaire au patriotisme, aucune exaction n’a été commise par les nôtres, le douar n’ayant jamais été pénétré.
c - Zone n°4 : Rapport écrit, lu par OUAMRANE.
Effectif au départ du 1er novembre 1954 : 50 Moudjahidines
Effectif actuel : Militants F.L.N. : 40.000
Moussabellines : 2.000
Moudjahidines    : 1.000
Les Effectifs des régions : Bérouaguia -Médéa - Champlain - Boughari - Theniet-El-Had - Miliana - Tenès - Orléansville - Cherchel, ne sont pas compriseS dans les chiffres ci-dessus.
Armement : 5 F.M. dont un F.M. Bart, 200 fusils de guerre, 80
mitraillettes, 300 pistolets, 1500 fusils de chasse.
Finances 7 200 millions de francs en caisse y compris ALGER.
d - Zone n°5 : Procès-verbal présenté par BEN M’HIDI.
Limites de la zone : Département d’Oran, Mostaganem, le Sud, Mascara, Colomb-Béchar.
Effectif au départ du ter Novembre 1954: 60 Moudjahidines ( 50 durent être arrêtés ou tués).
En caisse au 1er Novembre 1954: 80.000 Frs.
Effectif au second Déclenchement, 1er Octobre 1955 Moudjahidines : 500
Moussabellines : 500
Effectif au ter Mai 1956 : Moudjahidines : 1 500
Moussabellines : 1 000
Armement au 1er Mai 1956 : 50 FM. , 165 mitraillettes, 1 400 fusils de guerre, 100 revolvers, 1000 fusils de chasse.
Finances : au ter Mai 1956 : 35 millions de francs dont 25 millions à l’extérieur ( RF ).
Etat d’esprit de la population et des combattants : Très bon, les rapports F.L.N. A.L.N. et peuple sont excellents, un rapport plus précis, et plus actuel sera demandé à Oran.
e- Zone n° 6 : Rapport verbal présenté par OUAMRANE. à la place de Si Chérif, la Zone 6 est nouvellement créée. Elle comprend les territoires des communes d’Aumale, Sidi-Aïssa, Aïn-Boussif, Cellata. Ces régions sont atteintes par nos groupes. Les communes de Djelfa, Laghouat, M’zab, à l’extrême-Sud Algérois ne sont pas encore pénétrées.
Effectif actuel : Militants F.L.N.    : 5 000
Moussabellines : 100
Moudjahidines    200
Armement : 100 fusils de guerre, 1 F.M, 10 mitraillettes, 50 pistolets, 100 fusils de chasse.
Finances : 10 millions de francs versés à la Zone n° 4.

PLATE-FORME POLITIQUE

Lecture, critique et discussions de ces documents ont été faites.
UNIFORMISATION : Organique du point découpage :
1ère zone Aurès - Nememchas :
Limites : au Nord’: Montesquieu-, Sédrata , EI-Guerrah , Sétif ; au Sud, le Sahara et le Constantinois ; à l’Ouest : Bordj-Bouarreridj - M’Sila - Boussaâda - Ouled Djellal; à l’Est : la frontière Tunisienne.
2ème Zone : Nord-Constantinois
Limites au Nord : de la Calle à Souk-El-Thenine ; au Sud : Sétif - route Alger-Constantine jusqu’à EI-Guerrah, prolongée jusqu’à la frontière Tunisienne en passant par Sigus – Montcalm, Sédrata - Montesquieu; à l’Ouest : Sétif - Kherrata - Souk-El¬Thenine:- à l’Est, la frontière Tunisienne.
3éme Zone : .Kabylie
Limites : au Nord : Souk-El-Thenine-Courbet- Marine;  au Sud :
Ligne de chemin de fer Alger-Constantine, jusqu’à Sétif avec le prolongement de Bordj-Bou-Arreridj-M’Sila- Ain Lahdjel- Aumale-Ain Bessam- Plaestro, 1’Ouest Courbet –Ménerville,  à l’Est Sétif Kherrata- Souk EI-Thenine.

4ème Zone. : Algérois :
Limites : au Nord : Courbet- Marine - Ténès; au Sud : Bouira Aïn-Bessem -. Bir-Ghbalou - Berouaguia - Boghari - Tiaret; à l’ouest, frontière du département d’Oran; à l’Est : Courbet-Marine - Ménerville - Palestro -Bouira - Aïn-Bessem.
NOTA : Alger et les communes limitrophes : Hussein-Dey, Kouba, El-Biar, Bouzaréah, Bir-Mourad-Rais, Saint-Eugène, ne dépendent pas de la Zone n° 4 et constituent une organisation autonome.
5ème Zone : Oranie
Limites Département d’Oran.
6ème Zone Sud-Algérois :
Limites : au Nord : Burdeau - Boughari - Berouaguia - Bir¬Ghbalou - Aïn-Bessam; des autres côtés : le Sahara Algérois.
NOTA : La ville de Sétif appartient à la Zone n°3 ( Kabylie ), cependant l’Organisation de la ville de Sétif devra tout faire pour rendre service aux Zones n° 1 & 2.
A dater de ce jour le terme Zone est remplacé par Wilaya, la région devient Mintaka, le secteur (Kism ) devient Région (Nahia ).
Les P.C. : La direction collective étant érigée par un principe; tous nos organismes délibérants devront le respecter scrupuleusement. Le. P.C est composé du Chef (Politique ou Militaire) représentant central de l’Autorité du F.L.N. Il est entouré d’adjoints et collaborateurs qui sont des officiers au nombre de trois, s’occupant des branches militaires-politiques-renseignements et liaisons. Il y a les P.C. de Wilaya, Zone, Région, Secteur.
Les Mutations : La mutation est prononcée par l’organisme immédiatement supérieur auquel appartient l’élément. Le principe de la mutation à tous les échelons est admis.
Militaire : Unités : Le groupe ( Fawdj) est composé de 11 hommes, dont un sergent et deux caporaux; le demi-groupe comprend 5 hommes dont un caporal; la section (Ferka) est composée de 35 hommes (3 groupes + le chef de section et son adjoint); la compagnie. (katiba) comprend 110 hommes (3 sections- + 5 cadres).

Les grades : Les grades usités en Kabylie ont été adoptés, à savoir :

DJOUNDI Aouel (Caporal)...: un V rouge renversé qui se porte sur le bras droit.
ARIF (Sergent).      : deux V rouges renversés.
ARIF AOUEL (Sergent-Chef )     : trois V rouges renversés.
MOUSSAED ( Adjudant )    • un V rouge souligné par
un trait blanc.
MOULAZEM (Aspirant )    • une étoile blanche.
MOULAZEM THANI (S/Lieutenant )    - une étoile rouge.
DHABET AOUEL ( Lieutenant )    une étoile rouge et
une blanche
DHABET THANI ( Capitaine )    deux étoiles rouges.
SAGH AOUEL ( Commandant)    • deux étoiles rouges et
une blanche.
SAGH THANI (Colonel )    - trois étoiles rouges.
Chef de Wilaya  : Colonel, ses trois adjoints seront des Commandants.
Chef de Zone : Capitaine, ses trois adjoints seront des Lieutenants.
Chef de région : S/Lieutenant, ses trois adjoints seront des Aspirants.
. Chef de secteur : Adjudant, ses trois adjoints seront des sergents-Chefs.
NOTA : Les commissaires politiques auront les mêmes grades que les officiers de l’organisme auquel ils appartiennent. Une étoile et un croissant rouges se porteront sur le calot ( à faire par chaque wilaya ).Les galons seront faits par la wilaya n°3.

DECORATIONS : Le C.C.E. est chargé de l’étude de cette question. Tous ces grades seront provisoires. A la libération du pays, une commission militaire sera chargée d’étudier chaque cas et de pourvoir au reclassement de ces grades dans l’armée nationale. Le grade de Général n’existera pas jusqu’à la libération du pays. Les nominations, cassations et rétrogradations des officiers sont prononcées par le C.C.E. sur proposition du Chef de Wilaya. Les S/Officiers sont nommés, ou cassés où.rétrogradés par le chef de wilaya. Les caporaux sont nommés ou cassés par le chef de zone.

SOLDES et ALLOCATIONS FAMILIALES :

Chaque Moudjahid touchera une solde suivant le barème suivant :
Soldat        1.000 Frs par mois.
Caporal        1.200 Frs par mois.
Sergent        1.500 Frs par mois.
Sergent-Chef    1.800 Frs par mois.
Adjudant        2.000 Frs par mois.
Aspirant        2.500 Frs par mois.
S/Lieutenant    3.000 Frs par mois.
Lieutenant        3.500 Frs par. mois.
Capitaine        4.000 Fus par mois.
Commandant    4.500 Frs par mois.
Colonel        5.000 Frs par mois.

Infirmiers et infirmières seront assimilés aux sergents, et -toucheront 1.500 Frs par mois. Les médecins militaires seront assimilés aux Aspirants et toucheront une solde de 2.500 Frs par mois. Les médecins seront assimilés aux Lieutenants et toucheront une solde de 3.500 Frs par mois.
Seuls les articles de toilettes seront à la charge des Moudjahidines, tout le reste à la charge de l’Armée.
ALLOCATIONS FAMILIALES
Tous les moudjahidines chargés de famille seront secourus mensuellement. Cependant il sera fait appel au patriotisme de chacun pour épargner les deniers de la révolution. Des directives seront données dans ce sens aux chefs de groupes, et aux commissaires politiques. Les moussahellines seront secourus sur la même base que les moudjahidines, lorsqu’ils accomplissent une tâche permanente de 30 jours sur 30; il leur sera attribué la moitié du secours lors-qu’ils ne sont utilisés que 15 jours par mois; et le quart du secours lorsqu’ils ne sont utilisés qu’une semaine par mois. Les prisonniers et les familles des morts seront secourus sur la base suivante .

Pour les campagnes : 2.000 Frs de base plus 2.000 Frs par personne.
Pour les villes : 5.000 Frs -de base plus 2.000 Frs par-personne.

POLITIQUE : Les Commissaires politiques et leurs attributions
 Les tâches principales des commissaires politiques seront : Organisation et éducation du peuple. Propagande et information. Guerre psychologique ( rapport avec le peuple, la minorité européenne, les prisonniers de guerre).
Les commissaires politiques donneront leurs avis sur les programmes de l’action militaire de l’A.L.N, finances  et ravitaillement.

ADMINISTRATION : Assemblées du peuple
Les assemblées seront élues. Elles seront composées de cinq membres; dont un président et s’occuperont de l’état-civil, affaires judiciaires et islamiques, affaires financières et économiques, police.
Le F.L.N. Doctrine, statut, règlement intérieur, organisme
de direction : C.C.E - Commissions.
Statut et règlement intérieur : Le C,C.E est chargé de leur élaboration.
Les organismes de direction : Le Conseil National de la Révolution Algérienne (C.N.R.A.). Le C.N.R.A. est composé de 34 membres (17 titulaires et 17 suppléants).
LES TITULAIRES
1-  Mustapha BENBOULAID
2-  Mohamed BOUDIAF
3-  Youcef ZIROUT    
4-  Hocine AIT-AHMED
5-  Belkacem KRIM
6-  Mohamed KHIDER
7-  Ammar OUAMRANE
8-  Ahmed BENBELLA
9-   Med-Larbi BEN M’HIDI    
10- Mohamed LAMINE DEBAGHINE
11-  Rabah BITAT
12-  Ferhat ABBAS
13-  Ramdane ABBANE
14-  El-Madani TAWFIK
15- Benkhadda BENYOUCEF    
16-  M’hamed YAZI D
17-  Idir AISSAT        

LES SUPPLEANTS
1 - Adjoint de BENBOULAÏD
2 - Lakhdar BENTOBAL
3 MOHAMMEDi Saïd
4 - Slimane DEHiLES
5 - Abdelhafid BOUSSOUF
6 - Ali MELLAH
7 - BENYAHIA
8 - Mohammed BEDJAOUI
9 - Malek REDHA
10- Saâd, DAHLAB
11- U.G.T.A.
12 -U.G.T.A
13 - Salah LOUANCHI
14 - Tayeb LARBI
15 - Abdelharnid MEHRI
16 - Ahmed FRANCIS
17 - Si BRARIM Mezhoudi

NOTA: La convocation du C.N.R.A. est faite par le C.C.E., s’il le juge indispensable, ou sur la demande de la moitié plus un de ses membres; les délibérations du C.N.R.A. ne seront valables que si les 12 membres (titulaires ou suppléants sont présents; en principe le C.N.R.A. se réunira une fois par an, tant que les hostilités dureront.
LE COMITE DE COORDINATION ET D’EXECUTION (C.C.E. )

Il est composé de BEN M’HIDI, ABBANE, BENKHADDA, KRIM, DAHLEB. Ce dernier est encore en prison et sera remplacé définitivement par MALEK.
NOTA: Un membre du C.C.E. ou un délégué dûment accrédité par cet organisme est habilité pour contrôler toutes les activités de nos organismes à l’intérieur et l’extérieur du pays. Les membres du C.C.E. ont le pouvoir de contrôler les organismes politiques, militaires, économiques et sociaux, etc.... tous tes trois mois.
Les commissions : Le C.C.E. est chargé de contrôler et de constituer diverses commissions qui ont pour siège ALGER.

A.L.N. TERMINOLOGIE : Moudjahid, Moussabil, Fiday ) Développement extensif, offensif. A l’avenir, seuls les termes suivants seront utilisés ;
EL-MOUDJAHID : C’est le soldat de l’A.L.N.
EL-MOUSSABIL ; C’est le partisan.
EL-FIDAY : C’est l’élément du commando, chargé d’effectuer des raids sur les centres.
La jonction entre les groupes de toutes nos Zones est virtuellement chose faite. Il importe de reprendre l’initiative des opérations et de développer nos actions sur tous les plans.

RAPPORT F.L.N. - A.L.N.. ( Rapport intérieur et extérieur, situation au Maroc, en Tunisie et en France).
Rapport F.L.N. - A.L.N. : Primauté du politique sur le militaire. Dans les P.C. Le Chef politique-militaire devra veiller à maintenir l’équilibre entre toutes les branches de la révolution.
Rapport intérieur-extérieur : Primauté de l’intérieur sur l’extérieur avec le principe de codirection.
Situation en Tunisie : Exposé actuel. Avons envoyé une délégation composée de 4 membres auxquels sera joint BENAOUDA qui sera plus particulièrement chargé de l’acheminement du matériel de la Tunisie sur l’Algérie.
Situation au Maroc Exposé fait, la délégation est dirigée par TALBI Tayeb sous le contrôle de BOUDIAF.
Situation en France : Le rapport de la fédération a été lu et les principaux vœux ont été adoptés. Une- lettre signée de tous les responsables a été adressée au Comité Fédéral.
MATÉRIEL : Aucune mutation d’armes ne sera faite entre les Wilayas, vu que le matériel que nous détenons est ,du matériel de récupération. À l’avenir, le C.C.E. est seul habilité pour faire une répartition équitable en tenant compte de la situation de chaque wilaya.
CALENDRIER DU TRAVAIL : Reprendre l’initiative des opérations militaires à tout prix, déclenchement des opérations
militaires; le premier Novembre sera un anniversaire, la grève générale sera observée, le boycottage des écoles françaises est maintenu, les élections Lacoste seront boycottées. L’usage de la force armée sera fait si les responsables le jugent, utile.

CESSEZ-LE-FEU & NEGOCIATION

Seul le C.N.R.A. est habilité pour ordonner le cessez-le-feu, dont le cadre sera fixé par la plate-forme de l’O.N.U. D’ores et déjà l’intérieur devra fournir tous les éléments d’information que nous détenons pour faciliter la tâche de nos représentants délégués à l’O.N.U.

GOUVERNEMENT PROVISOIRE
Cette affaire sera étudiée. La solution suivante a été adoptée envoi de ZIROUT et de SI BRAHIM avec les pouvoirs étendus pour régler le cas Souk-Ahras Nememchas. Envoi de OUAMRANE, de SI CHERIF et de AMI ROUCHE avec les pouvoirs pour solutionner le problème du Sud et des Aurès.
Le C.C.E , veillera et sera tenu au courant de toutes les situations par ces cinq délégués. Le C.C.E. est seul habilité pour trancher en dernier ressort.
LES TRIBUNAUX : Aucun officier quelque soit son grade n’a le droit de prononcer une condamnation à mort. Les tribunaux à l’échelle, secteur et zone seront chargés de juger les civils et les militaires. L’égorgement est formellement interdit à l’avenir. Les condamnés à mort seront fusillés. L’accusé a le droit de choisir une défense. La mutilation est formellement interdite quelles qu’en soient les raisons que     l’on    puisse alléguer.
    
PRISONNIERS DE GUERRE
 Il est formellement interdit d’exécuter les prisonniers de guerre. A l’avenir un service des prisonniers de guerre sera crée dans chaque wilaya, il aura surtout pour tâche essentielle de populariser la justesse de notre lutte.

LIVRET INDIVIDUEL : à l’avenir chaque moudjahid sera doté d’un livret individuel.
IMMATRICULATION : Chaque wilaya proposera un modèle au C.C.E.
PERMISSIONS : Les permissions sont rétablies.
SERVICE DE SANTÉ : Chaque nouvel recru passera une visite médicale si possible.
Zone n’ 2 : Effectif au départ du ler Novembre 1954 : 100 Moudjahidines.
Effectif actuel : Moudjahidines    : 1.669
Moussabellines :5.000
Armement : 13 F.M., 325 fusils de guerre, y compris les mitraillettes, 3.750 fusils de chasse.
Finances : 203.500.000 de Frs.
Etat d’esprit des combattants & du peuple : satisfaisant.


FIGURES HISTORIQUES

PARCOURS SENSATIONNEL D’UN MOUDJAHID DE DELLYS

Si Hamoud Chaid dit Abderahmane raconte les péripéties de la Révolution du 1er Novembre 1954

GRANDES DATES

Rendre confiance aux militants et ressouder le mouvement national

Les actions du 1er novembre 1954 à Alger

GUERRE DE LIBERATION

La révolution sans frontières

L’aide du Maroc à la Révolution algérienne

UNE VILLE, UNE HISTOIRE

La cité aux cent portes

Histoire de la ville de Tébessa