Fondé par un enfant de Bordj Bou Arréridj
Cirque Amar

Par Hassina AMROUNI
Publié le 25 oct 2017
Plus vieux cirque du monde arabe, le cirque Amar a été fondé par un natif de Bordj Bou Arreridj : Ahmed Ben Amar El Gaid.

Né en 1860 à Bordj Bou Arreridj, Ahmed Ben Amar El Gaïd choisit de mener une vie de saltimbanque. Passionné d’animaux, surtout de chevaux, il a la brillante idée de présenter des  numéros de dressage à travers toute la Kabylie. Face au succès rencontré, il décide de perfectionner son art, ajoutant d’autres numéros. Plantant d’abord son chapiteau rouge et vert à Sétif, il sillonne ensuite d’autres villes d’Algérie, le public toujours heureux d’assister à ces spectacles d’un genre nouveau.
A l’occasion d’un premier voyage à l’étranger, il enrichit ses représentations par un numéro de danse naïlie. Avec ce spectacle baptisé « la grotte algérienne », il part sillonner la France, touchant ainsi un plus large public.
Face à l’engouement du public, Ahmed Ben Amar rêve d’un plus grand chapiteau et de numéros éclectiques pour satisfaire petits et grands. En parcourant les foires de France à la recherche d’animaux, il rencontre M. Bonnefoux, directeur de la « Ménagerie Lozérienne » de Mende qui lui vend un loup qu’il venait de capturer. C’est là qu’il fait la connaissance de Marie, la sœur du directeur qu’il épousera et qui lui donnera six garçons qui perpétueront la tradition familiale du cirque.
Ahmed, Abdallah et Mustapha concevront avec leur père un spectacle inédit avec une fosse aux lions et à cette occasion, Mustapha sera désigné comme « le plus jeune dompteur au monde ».
Le nom du cirque Amar commence à devenir incontournable dans les foires et le succès sera au rendez-vous lors de la Foire aux Pains d’épices, en 1909 à Paris.
Après la mort du patriarche, survenue en 1913, les garçons et leur mère reprennent l’affaire familiale qui deviendra dès 1926 « Le Grand Cirque Ménagerie Amar Frères ».
Quelques années plus tard, les frères reviennent en Algérie pour une tournée qui les mènera à travers tout le pays, avant de l’étendre à la Tunisie, au Maroc puis à l’Egypte, la Grèce, la Turquie, la Hongrie, la Bulgarie, l’Autriche, l’Italie et enfin retour à Paris.
Dès lors, l’aîné de la fratrie, prénommé Ahmed comme son père, sera chargé de la direction du cirque en tournée, son cadet, Mustapha, surnommé « le colonel », contribuera, pour sa part, à conférer au cirque sa belle réputation internationale.Ali s’occupera des finances, quant à Chérif, le benjamin, il sera désigné administrateur de la troupe.
Dès 1929, le cirque avec sa double piste deviendra le « Cirque géant », une deuxième troupe  – « Cirque des cirques »– sera engagée pour faire face au succès public.
En 1960 et pour fêter le centenaire de l’entreprise familiale, une grande tournée sera organisée à travers l’Algérie. Une centaine d’artistes présentera 23 numéros. Ce sera l’une des dernières grandes tournées de la saga Amar, à la suite de la mort successive des frères.
En 1968, Mustapha quittera la direction du cirque. Remplacé jusqu’en 1972 par Jean Roche, puis par Jacob qui prendra le relais durant un an, l’enseigne du cirque étant reprise par la famille Bouglione dès 1973.
En 1991, la famille Bouglione louera l’enseigne « Amar » à la famille Rech-Brand. Cinq ans plus tard et face au succès rencontré par le cirque « Amar », sous la direction de Rech-Brand, un deuxième cirque « Amar » dirigé par la famille Falck verra le jour en 1996, contraignant les Rech-Brand à transformer leur enseigne en Cirque « Kino’S-Amar » puis  « Cirque Kino’s ».
Le cirque Amar est aujourd’hui dirigé par la famille Falck, qui loue l’enseigne aux Bouglione.

Hassina Amrouni
Sources :
http://www.oran-memoire.fr/Monsite/cirque%20amar.html
* Divers articles de presse
 

CONTRIBUTION

Le choix du retour dans une Algérie dévastée

Cheikh Abdelkader El-Medjaoui (1848-1914)

FIGURES HISTORIQUES
GRANDES DATES
GUERRE DE LIBERATION

L’odyssée du « Dina »

Les armes de la Révolution algérienne

MEMOIRE

Une grande figure de la Révolution

Décès du moudjahid Mohamed Lemkami

MOUVEMENT NATIONAL