Accueil Document

Hammam Guergour, terre des eaux rugissantes

Par Hassina AMROUNI, fév 2020.

C’est de ces torrents qui la traversent que la ville tiendrait son nom, certains précisant que guergour vient du latin « gurges » qui signifie cours d’eau, ruisselet ou torrent, tandis que d’autres affirment que ce nom fait référence à ce sourd gargouillis que l’on entend dans les entrailles de la terre en posant son oreille au sol.
Pourvue naturellement de sources d’eaux chaudes, la région attire une présence humaine depuis des temps immémoriaux. Durant la période antique, c’est une

Lire plus

Saint patron de Hammam Guergour

Sidi El Djoudi, une vie dédiée à la foi

Par Hassina AMROUNI - fév 2020

Si l’on ne connait pas avec exactitude ses origines – les historiens n’ayant laissé aucune trace écrite sur le parcours de cette grande figure religieuse –, la tradition orale, quant à elle, offre plusieurs versions.

Tapis de Guergour

Un savoir-faire à réhabiliter

Par Hassina AMROUNI - fév 2020

D’aucuns attribuent au tapis de la région de Hammam Guergour des liens avec la lointaine Anatolie.

Le chahid Rabah Mokrani

Le « Faucon de djebel Zbarbar »

Par Hassina AMROUNI - fév 2020

Descendants des Mokrani d’Ath Abbas, ses aïeux ont quitté leur région natale après la révolte de 1871 pour s’installer à Guergour.

Azzedine Medjoubi  

L’enfant de Hammam Guergour

Par Hassina AMROUNI - fév 2020

Mais au lendemain du déclenchement de la guerre de libération nationale, l’un des fils, moudjahid, est arrêté par l’armée coloniale, torturé pendant trois jours dans la caserne mitoyenne au domicile familial puis tué

MENAA

Un patrimoine né d’un long savoir-faire

Par Hassina AMROUNI - déc 2019

Vieux de plus de dix siècles, ce village a gardé toutes les caractéristiques de l’époque de sa construction.

« Thifsouine » ou la fête du printemps

Une célébration qui défie le temps

Par Hassina AMROUNI - déc 2019

Précédée de longs préparatifs auxquels sont associés tous les membres de la communauté, Thifsouine ou la fête du printemps est, en effet, l’occasion pour les Menaouis de faire parler de leur dechra et de faire découv

Anna Gréki

La poétesse Menaouie

Par Hassina AMROUNI - déc 2019

Née à Menaa le 14 mars 1931, Anna Gréki, Anna Colette Grégoire, de son vrai nom, y a passé les premières années de son enfance avant de quitter les Aurès pour rejoindre Collo où elle entame son cursus scolaire.

Menâa

Embrassée par les eaux

Par Hassina AMROUNI - déc 2019

Prenant naissance au sommet de la plaine de Nirdi, l’oued Bouzina traverse les villages de Bouzina et Thagoust, avant de parvenir à Menâa par les gorges de Thassarift et de rejoindre l’oued Abdi, au pied de la dechra

Historique

Yennayer, le retour aux sources des Banu Mazigh

L’ALGERIE RETROUVE SES REPÈRES AMAZIGHS

Publié en fév 2020 - Par La Rédaction

Depuis la ville de Constantine, ville de Massinissa, l’imam Abdelhamid Ibn Badis ne signait-il pas ses contributions

Evocation

Chahida Mansouria « Soraya » Bendimered

Morte sur l’autel de la liberté

Publié en fév 2020 - Par Hassina AMROUNI

Mansouria Bendimered voit le jour le 11 mars 1940.

Versions PDF

fév 2020
Jan 2020