Accueil Document

Khemis Miliana ou Colonia Augusta la Romaine

Par Hassina AMROUNI, fév 2017.

Nous avions déjà consacré un large dossier à Miliana, la belle du Zaccar, aujourd’hui, nous allons tourner quelques nouvelles pages d’histoire afin de mieux connaître Khemis Miliana désignée par le passé sous le nom d’Affreville ou ville des Cinquante feux.

 

Présence romaine

Située à un peu plus de 100 km à l’ouest d’Alger, Khemis Miliana a d’abord été conquise par les Romains qui lui donnent pour nom Colonia Augusta avant de la baptiser Malliana. Mais de cette période

Lire plus

 De dr. à g. : Ben Ali, Si Ahmed Bougara, Bachir Rouis, Med Bounaâma, Omar Ben Mahdjoub, Si Belahcen Belkbir

Le Colonel M’Hamed Bougara

Le martyr sans sépulture

Par Hassina AMROUNI - fév 2017

Issu d’une modeste famille, originaire de Titest en Petite Kabylie, Ahmed Bougara dit Si M’Hamed a vu le jour le 2 décembre 1928 à Khemis Miliana où son père, employé des P.T.T., dans les années 1920, avait été muté.

Martyrs de Khemis Miliana

Le lourd tribut de la liberté

Par Hassina AMROUNI - fév 2017

Outre le colonel M’Hamed Bougara, chef révolutionnaire et martyr sans sépulture, ils sont nombreux à être tombés pour la liberté.

Saint patron des Khemissi

Sidi Boudergua le vaillant

Par Hassina AMROUNI - fév 2017

Ce qui est certain, c’est que celui qui était également appelé Sidi Boutriq, Soumata ou Soufay, naquit au début du XVIe siècle, entre 1490 et 1510 et mourut aux alentours de 1560 ou 1580.

Historique

Le 24 septembre 1957 est arrêté Yacef Saâdi, chef de la ZAA

Publié en fév 2017 - Par Djamel BELBEY

Pour mettre fin à la révolution, notamment dans la Zone autonome d’Alger, les autorités coloniales ont mis en œuvre

Portrait

Celle qui, après sa mort, continue d’exister dans l’Histoire... !

Lalla Zouleikha Oudaï, la mère des résistants

Publié en fév 2017 - Par La Rédaction

D’emblée, l’auteur Kamel Bouchama plante le décor.

Versions PDF

fév 2017
déc 2016