Sept décennies de militantisme
Ahmed Mahsas

Par Hassina AMROUNI
Publié le 26 fév 2018
Ahmed Mahsas, également connu sous son nom de guerre Ali Mahsas, a consacré presque l’essentiel de sa vie au combat et à l’engagement militant.
Ahmed Mahsas au 1er plan
Ahmed Mahsas au 1er plan
Ahmed Mahsas questionné par des journalistes

Né le 17 novembre 1923 à Boudouaou, dans une famille paysanne, Ahmed Mahsas y passe ses premières années de jeunesse avant de quitter sa région pour s’installer à Alger.
En 1940, il entre au Parti du peuple algérien (PPA) de Messali Hadj dans la section de Belcourt et devient l’un des éléments phares de la création de l’Organisations spéciale (OS).
Lorsque cette dernière est démantelée par la police après quelques actions spectaculaires, vers la fin de l’année 1950, Ahmed Mahsas est condamné à 5 ans de prison. Il est notamment jugé, au moment de son arrestation, pour sa complicité dans l'attaque de la poste d'Oran. Quelques mois plus tard, en mars 1951, il parvient à s’évader de la prison de Blida, en compagnie d'Ahmed Ben Bella. Ahmed Mahsas se réfugie en France, sous l’identité de Haouassi M’Barek, étudiant de langues orientales.
En décembre 1954, Ahmed Mahsas est à l’origine de la création du premier noyau de la Fédération du FLN en France, avant de devenir le délégué politico-militaire de l'Est algérien et membre du Conseil national de la révolution algérienne (CNRA). En avril 1955, il part pour le Caire où se trouve la Délégation extérieure du FLN. Au lendemain de l’indépendance, Mahsas est nommé par Ahmed Ben Bella, directeur de la Caisse d’accession à la propriété et à l’exploitation rurale, puis directeur de l’Office national de la réforme agraire, le 19 avril 1963 avant d’être nommé ministre de l’Agriculture et de la Réforme agraire de 1963 à 1966.
Il part ensuite s’installer en France où il poursuit des études de sociologie. Il décroche en 1978 un doctorat en sociologie à l’École pratique des hautes études en 1978 à la Sorbonne.
Sa thèse intitulée « Mouvement révolutionnaire en Algérie de la Première Guerre mondiale à 1954 » est publiée la même année chez L’Harmattan.
Dans ce document historique, l’auteur « dépeint le contexte historique ayant entouré la création du PPA et la création de l’OS, à partir des éléments armés ayant été derrière la formation du premier noyau qui a déclenché la guerre de Libération nationale ».
D’autres ouvrages ont suivi cette première publication dont Réflexion sur le mouvement d’unité arabe et ses perspectives (en 1974), suivi en 1975 de L’Autogestion en Algérie, et en 1978, Algérie démocratie et révolution.
En 1977, retour à la politique avec la création du Rassemblement national pour la démocratie et la révolution (RNDR) avec Tahar Zbiri et Ahmed Kaid, puis, en 1989, Ahmed Mahsas crée son parti, l'Union des forces démocratiques (UFD).
Le 24 février 2013, Ahmed Mahsas rend son dernier souffle, à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja.

 Hassina Amrouni
Sources :
*Articles de la presse nationale quotidienne

DOSSIER

Le monde progressiste aux côtés des Algériens

Soutien des pays asiatiques et européens à la Révolution algérienne

GUERRE DE LIBERATION

L’engagement et le sacrifice intégral pour la patrie

Mourad BOUKECHOURA - Membre de L’Organisation Spéciale O.S

MOUVEMENT NATIONAL
FIGURES HISTORIQUES

LA PLUME ET LE FUSIL AU MAQUIS

Mohamed LEMKAMI alias Si ABBAS

CONTRIBUTION