Aïn-Sefra, terre d’écrivains

Par Hassina AMROUNI
Publié le 01 avr 2018
Ahmed Chami, Khelifa Benamara, Belkacem Baghdadi, Zaïd Boufeldja, Khaled et Yasser Benmiloud, Abdelkader Khelifi, Ahmed Bencherif et Abdelkader Bouarfa ont tous pour points commun, Aïn Sefra, leur berceau natal et l’écriture.
Professeur Khaled Benmiloud
Khelifa Benamara 2e à gauche

Le doyen et sans doute, l’un des plus connus est Zaïd Boufeldja. Né en 1909 à Aïn Sefra, il travaille comme comptable dans les années 1940 avant d’occuper, dix ans plus tard, le poste de directeur de la société Café Nizière à Oran. Zaïd Boufeldja qui est décédé en 1993 était passionné d’écriture. Il laisse derrière lui plusieurs titres dont un récit poignant : « L'odyssée d'une religieuse au Sahara : scandaleuse mission d'allégresses d'un dominicain », édité en 1982 à la SNED.
Doyen des psychiatres algériens, le Professeur Khaled Benmiloud a également vu le jour à Aïn Sefra en 1930. Scolarisé à Tlemcen puis à Oran, il étudie la médecine à Paris où il obtient son doctorat, avant de poursuivre sa formation en psychiatrie à Genève et de revenir à Alger pour l’agrégation en médecine. Professeur à la Faculté de Médecine d'Alger et Médecin-chef de la Clinique Universitaire de Psychiatrie d'Alger, Khaled Benmiloud est également l’un des descendants de l’émir Benyoucef, l’illustre conquérant connu pour avoir islamisé les tribus berbères de la Saoura. Décédé le 25 juillet 2003, le Pr Benmiloud laisse derrière-lui plusieurs ouvrages spécialisés dont « Propos d'actualité », éd. Dahlab (1992), « La raison paramagique. Sous-développement et mentalités » (éd. Dahlab 1993).
Son fils, Yasser est également homme de lettres. Né en 1968, il a d’abord été journaliste avant de se lancer dans une carrière d’auteur. Il vit à Paris depuis 1998.
Poète et moudjahid, né en 1929, Ahmed Chami rejoint le PPA à l’âge de 17 ans. Ses activités militantes lui vaudront la prison à la veille du déclenchement de la guerre de libération nationale. Libéré en 1957, il rejoint l’ALN où il est nommé officier de service psychologiques.  Au lendemain de l’indépendance, il occupe plusieurs postes au sein de responsabilité (chef de daïra en 1971, wali en 1982, consul à partir de 1982 à Gao au Mali, Oujda au Maroc, Besançon en France. Ses responsabilités ne l’empêchent pas de laisser une place à la littérature. Parmi ses œuvres, il y a lieu de citer : Souffles du désert (1951), El Erg (1961), Brûlures (1982), Pinçures (1983), Sous l'aile du burnous (1989)…etc. Ahmed Chami est décédé en 2004.
Khelifa Benamara a vu le jour le 25 août 1947. Après une carrière au sein de l’Education Nationale puis en tant que cadre des services extérieurs du Ministère du Commerce, il trouve un emploi dans le secteur privé. Il est l'auteur de plusieurs romans et ouvrages littéraires dont « La Mue » (ENAL-1985).
Né en mai 1932, Belkacem Baghdadi a fait partie de l’Association des Ulemas musulmans. Inscrit à l'université de Zaitouna à Tunis, il rallie ensuite le Koweit puis le Caire. Disciple de Malek Ben Nabi, il anime avec ce dernier des émissions à la radio de Sawto El Arab depuis le Caire. Il enseigne au lycée de Béchar, au lendemain de l’indépendance puis à Mostaganem, à partir de 1967.  Décédé en 1993, il laisse derrière lui des ouvrages de référence dont « El Mouadjizatou El Kor’aniya »…etc

Hassina Amrouni
Sources :
http://www.arcencieldz.org/index.php?option=com_content&view=article&id=...
*Articles de presse

DOSSIER

Le monde progressiste aux côtés des Algériens

Soutien des pays asiatiques et européens à la Révolution algérienne

GUERRE DE LIBERATION

L’engagement et le sacrifice intégral pour la patrie

Mourad BOUKECHOURA - Membre de L’Organisation Spéciale O.S

MOUVEMENT NATIONAL
FIGURES HISTORIQUES

LA PLUME ET LE FUSIL AU MAQUIS

Mohamed LEMKAMI alias Si ABBAS

CONTRIBUTION